PROGRAMME 2022

La Matra MS 5 F2 1967
de Jacky ICKX sera de la fête !!!

 

Dans la carrière de chaque champion automobile, il y a des jours, des courses, des exploits déterminants qui font éclater leur talent au grand jour.

Pour Jacky ICKX, ce jour a eu lieu le 6 août 1967 lors du Grand Prix d'Allemagne de Formule 1 sur le mythique circuit du Nürburgring. Ce jour forgea la réputation de Jacky comme « The Ring Meister » et lui ouvrit les portes de la catégorie reine. Bien qu'étant un grand prix de Formule 1 c'est bien au volant d'une Formule 2 que Jacky se révéla aux yeux des observateurs.

C'est cette petite merveille chargée d'histoire, pierre angulaire dans l'immense carrière de Jacky, la Matra Cosworth du championnat d'Europe F2 de 1967, qui sera là, pour de vrai, dans les stands des Classic Days rien que pour vous et… sur la piste !!!

 

 

bandeau

 

L'histoire entre Jacky Ickx et le circuit allemand surnommé « l'enfer vert » commence en 1965. Il termine deuxième des 84 heures du Nurburgring autrement appelé « marathon de la route », la plus longue course d'endurance de l'histoire, et remporte l'épreuve l'année suivante sur une Ford Cortina Lotus.

Déjà repéré par le célèbre team manager anglais Ken Tyrell qui lui avait proposé de courir pour lui sur des Matra en F3 puis en F2 au terme de son service militaire, Jacky Ickx dispute donc le championnat d'Europe de F2 1967 avec Tyrell, au cours duquel il signera deux performances exceptionnelles qui vont le propulser au premier rang mondial.

A Zandvoort d'abord, il pulvérise le record du tour F1 détenu par Jim Clark et remporte le grand prix de F2.

Mais son ticket d'entrée pour la Formule 1, c'est bien sur le circuit du Nürburgring que Jacky Ickx se l'approprie, au début du mois d'août. Comme les voitures de Formule 1 ne sont pas très nombreuses pour animer ce Grand Prix d'Allemagne sur la fameuse Nordschleife, ce tracé long de vingt-deux kilomètres, les organisateurs ont décidé d'admettre aussi les voitures de Formule 2. Pour enrichir le plateau un peu maigre des F1, les organisateurs acceptaient les F2 au départ car sur un circuit de 22 km il fallait que les spectateurs en aient pour leur argent. Nettement moins puissantes avec leur moteur de 1.6 litres face aux F1 3 litres elles doivent former une seconde grille de départ, derrière celle réservées aux F1.

Dès les qualifications, le pilote belge exploita sa parfaite connaissance du terrain, la maniabilité de sa Matra et son talent pour faire sensation et réaliser LE tour magique et fascinant au prix d'un effort total et calculé sans la moindre marge d'erreur. Au volant de sa Matra F2, Jacky Ickx avait signé le troisième temps absolu des essais du Grand Prix d'Allemagne, derrière Jim Clark et Denny Hulme, mais devant toutes les autres F1 !

Le lendemain, bien que parti derrière les F1 comme l'exigeait le règlement, et non pas sur cette première ligne qu'il avait conquise par sa performance chronométrique, Ickx accomplit une remontée magistrale.

Parti en 18ème position, Ickx pointait au 4ème rang du classement général à 3 tours de la fin quand une suspension de la Matra s'affaissa et la rupture d'une rotule de la suspension avant droite le força à l'abandon. En bondissant sur les bosses du Nürburgring, les suspensions de la F2 étaient soumises à rude épreuve.

Il n'empêche que le retard des autres F2 présentes dans ce Grand Prix d'Allemagne était de l'ordre de... trente secondes au tour par rapport à la performance du jeune pilote belge !

A la fin de la saison, Jacky Ickx était sacré Champion d'Europe de F2. Cette course va lui valoir toute une foule de propositions et le titre de "Roi du Nürburgring".
Premiers pas officiels en F1 cette même année dans le temple de Monza, lors du Grand Prix d'Italie 1967 avec une Cooper-Maserati, avec à la clé, la 6ème place à la clé.
Ce sont ces exploits sur cette Matra F2 qui le feront repérer par un certain Enzo Ferrari qui l'engage dès 1968 dans la Scuderia en Formule 1.
Jacky reconnaît que le déclic définitif de son entrée en Formule 1 s'est produit lors de ce week-end du Nürburgring, et probablement sur ce tour magique aux essais.

« A l'époque, il fallait faire ses classes dans les différentes catégories qui établissaient une hiérarchie fondée sur le mérite : seuls passaient à l'échelon supérieur ceux qui avaient obtenu une distinction »
Jackx ICKX

2

 

 

 

2

 

 

 

2

 

 

 

2

Un grand merci à Tribute to Jacky ICKX pour les photos

 

 

 

INSCRIVEZ-VOUS VITE

BILLETTERIE

AUTOSUR CLASSICCHOPARDALPINEMOTULAMV LEGENDEFORD
LA VIE DE L'AUTO8JSFEDERATION FRANCAISE DE VEHICULES D'EPOQUEMOTUL CAR CARENOSTALGIE