PROGRAMME 2019

50 ans de la marque LIGIER : Le bleu blanc rouge de la compétition automobile.

 

 

BENTLEY

En 2019, nous allons souffler les 50 bougies de Ligier.

Nous profitons de cet anniversaire pour retracer le parcours d'une grande marque aux couleurs tricolores qui a su s'imposer dans le monde automobile de compétition mais pas seulement.

BENTLEY

 

Team, marque et constructeur automobile, Ligier est tout d’abord la réalisation d’un homme : Guy LIGIER. Personnalité hors du commun, il a su s’imposer, après une brillante carrière de pilote, comme incontournable team dans le panorama international de la compétition.
Retrouvez le parcours de Guy Ligier en suivant ce lien.

Cette date importante dans l’histoire de Ligier permettra de mettre en lumière cette première phase dans laquelle Guy choisit de s’investir dans les courses d’endurance dont celle qui lui est si chère : les 24 Heures du Mans. Ce n’est qu’en 1976 que l’écurie se tourne vers la monoplace dans la catégorie reine, la Formule 1. Les années 2000 marqueront le retour à l’endurance et à la véritable production en tant que constructeur.

Pour cette édition particulière des Classic Days, dans un lieu si cher à Guy, nous rassemblerons quelques éléments phares de cette histoire d’hier et d’aujourd’hui : des voitures et des hommes. Les voitures qui ont marqué l’ascension de Ligier aux plus hautes places, et les hommes qui ont permis cette dernière, tant au volant qu’à la technique. Des pilotes emblématiques de la marque viendront célébrer cet anniversaire, unis derrière le pilote qui a marqué cette histoire d’une empreinte indélébile : Jacques LAFFITE.

En fil rouge de cette année, notre invité d’honneur, Gérard LARROUSSE, devient directeur sportif en 1985 et 1986, lors du retour du fils prodige Jacques LAFFITE. L’occasion de partager avec lui quelques souvenirs marquants de cette époque.

Pour ce demi-centenaire, petit retour sur quelques uns des modèles phares de la marque de 1969 jusqu'à nos jours.

 

BENTLEY

  • Ligier JS1 : Présentée au Salon de Paris en 1969, la Ligier JS1 est la première création de Guy Ligier en tant que constructeur. Sa première participation a lieu au Critérium des Cévennes, mais Guy LIGIER doit abandonner pour des soucis d’éclairage et une faiblesse du support moteur. Après diverses évolutions et une victoire à Albi en mars, une participation aux 24 Heures du Mans 1970 inscrit le nom d’une voiture Ligier pour la première fois dans les annales de la célèbre épreuve mancelle.


LIGIER

  • Ligier JS3 : la Ligier JS3 première barquette biplace destinée à la compétition est présentée à Vichy le 15 mars 1971. Elle fait ses débuts en avril dans le cadre de la journée d’essais préliminaires aux 24 Heures du Mans avant de signer sa première victoire à Montlhéry fin avril de cette même année.

 

LIGIER

  • Ligier JS2 : déclinée durant sa carrière dans différentes versions, routière ou de compétition, la Ligier JS2 fait ses débuts en piste en 1972, avec trois exemplaires alignés aux 24 Heures du Mans de cette même année. Elle entame une carrière sportive sur des terrains variés, allant des circuits d’endurance aux pistes de rallye. Après la victoire au Tour de France en 1974 équipée du moteur Maserati V6, c’est en juin 1975 qu’elle signe son meilleur résultat à la classique mancelle : la Ligier JS2-Ford DVF #5 pilotée par LAFOSSE et CHASSEUIL s’offre la deuxième position des 24 Heures du Mans.

 

LIGIER

  • Ligier JS5 : celle-ci est présentée en 1976 et note l’arrivée de l’écurie Ligier en Formule 1.
LIGIER

  • Ligier JS11: Après trois premières saisons en Formule 1, le quatrième modèle de la marque entre en piste : la Ligier JS11. Elle totalise le plus de succès pour la marque avec 4 pole positions et 3 victoires au cours de la saison 1979.
LIGIER

  • Ligier JS11/15 : 1980 : La marque connaît cette année là son meilleur classement en Championnat du Monde de Formule 1 avec la deuxième place au classement des constructeurs derrière le géant WILLIAMS et devant BRABHAM. Ce titre de Vice-Champion est notamment décroché grâce aux victoires des GP d’Allemagne et de Belgique avec les Ligier JS11/15 respectivement pilotées par Jacques LAFFITE et Didier PIRONI.

LIGIER

  • Ligier JS39 : 1993 retour sur le podium avec la ligier JS39. Après les années de succès entre 1979 et 1981, l’histoire Ligier en Formule 1 traverse une décennie plus mitigée sans parvenir à décrocher de résultats significatifs à part quelques podiums en 1985 et 1986. Guy LIGIER décide de quitter la direction du projet en 1992, juste avant que la marque ne fasse son retour à trois reprises sur le podium en 1993 avec la Ligier JS39. Flavio BRIATORE rachète l’équipe Ligier l’année suivante.

LIGIER

  • Ligier JS43 : 27ème modèle de la marque, la Ligier JS43 redonne à Ligier ses lettres de noblesse en remportant le Grand Prix de Monaco en 1996. Cette victoire de la Ligier JS43 #9, pilotée par Olivier PANIS, sonne comme une ultime révérence, une façon de clore l’histoire de Ligier en Formule 1 de la plus belle des manières. En 1997, Alain PROST rachète l'écurie Ligier et donne son nom aux monoplaces.

LIGIER

  • Ligier JS49 : 2005 retour aux barquettes avec la Ligier JS49. Après le rachat des parts de l’entreprise de Tico Martini, Guy Ligier s’installe dans les ateliers de Magny Cours et la marque fait son grand retour cette fois uniquement en tant que constructeur, avec la création de la Ligier JS 49, un premier sport-prototype de catégorie CN. Après la Ligier JS 49, une barquette destinée à la compétition en circuit et à la course de côte, les équipes de Guy Ligier développeront les modèles JS 51 et JS 53.

LIGIER

  • Ligier JS P2 : sortie en 2014 fruit d’une très belle amitié entre Guy Ligier et Jacques Nicolet, le rapprochement entre la marque mythique et le constructeur donne naissance à un premier sport-prototype, la Ligier JS P2. Elle fait ses premiers tours de roues sur le circuit Bugatti en mars, et, pour sa première participation en course, trois exemplaires sont engagés par des clients aux 24 Heures du Mans. Les trois Ligier JS P2 franchissent la ligne d’arrivée, avec la pole position et une deuxième place dans la catégorie LM P2 à la clé. Après que le titre mondial d’endurance 2015 a été décroché avec un châssis JS P2, Ligier devient l’année suivante le premier constructeur français à gagner les 24 heures de Daytona avec la Ligier JS P2. Les 12 Heures de Sebring et Petit Le Mans sont également remportés la même année.

LIGIER

  • Ligier JS P3 : créer en 2015 la Ligier JS P3 suscite un véritable engouement de la part des pilotes et des équipes. Malheureusement après avoir assisté très fatigué au lancement de ce modèle dans les 24H du Mans Guy Ligier décédera le 23 aout cette même année.

LIGIER

  • Ligier JS P4 : La JS P4 est destinée à la découverte du pilotage et à l’exploitation d’un sport-prototype. On pourra voir l’auto dans différentes courses d’endurance à travers la planète, aussi bien en Europe qu’aux Etats-Unis.

LIGIER

  • Ligier JS2 R : pour fêter ses 50 ans, la dernière voiture de course de la marque a été présentée le jeudi 11 octobre 2018, à l’occasion du Mondial de l’Auto. Le constructeur français dévoile une nouvelle incarnation de sa célèbre Ligier JS2 des années 1970. 50 ans après sa naissance, le mythique constructeur français revient avec la Ligier JS2 R.
    Dès le premier regard, la filiation est évidente. La Ligier JS2 R s’inspire de la légendaire Ligier JS2 de course qui avait terminé 2ème aux 24 Heures du Mans en 1975.
    Rapide, endurante et efficace, cette voiture est accessible à tous les passionnés de sport automobile, la Ligier JS2 R est une voiture de course qui ne sera pas homologuée pour la route.


Ligier ne cesse d'évoluer et de se développer, et pour honorer comme il se doit cette magnifique marque, nous vous donnons rendez-vous les 6 et 7 juillet 2019 aux Classic Days sur le circuit du Mans Bugatti. Pour fêter ce demi-siècle de nombreuses surprises vous y attendent

 

 

 
AUTOSUR CLASSICMOTULHONDAAMV LEGENDE
LA VIE DE L'AUTOBACHMANNFEDERATION FRANCAISE DE VEHICULES D'EPOQUEMOTUL CAR CARENOSTALGIETOP GARAGE CLASSIC