Programme 2018

Jacky ICKX à l'honneur

Biographie sélective

Jacky Ickx possède un des plus riches palmarès en sport automobile après une carrière des plus éclectiques.
Surnommé « Monsieur Le Mans » en raison de ses 6 victoires aux 24 Heures du Mans, Ickx est renommé tant par son comportement de gentleman que par son palmarès.

Jacques Bernard Ickx, dit Jacky Ickx, né à Bruxelles le 1er janvier 1945, est issu d'une famille active dans le monde du sport automobile. C'est à 16 ans, sous le pseudonyme de son père qu'il débute en compétition moto trial. Rapidement il s'illustre en étant champion de Belgique 50cc.

Jacky commence la compétition automobile à 18 ans, lors du Tour de France Automobile en 1963 aux côtés de son compatriote Georges Harris.

En 1964, il se fait remarquer par Ken Tyrrell, le célèbre manager anglais. Celui-ci propose à Jacky, au terme de son service militaire, de courir pour lui en F3 puis en F2 sur des Matra.

Dès 1966, il s'illustre au plus haut niveau en remportant les 24H du Nürburgring et les 24H de Spa.

Equipier de Jackie Stewart en Formule 2, Ickx apprend vite et a l'occasion de se faire remarquer lors du Grand Prix d'Allemagne 1967 disputé sur le grand Nürburgring. Au volant d'une modeste Matra de Formule 2, il battu la quasi-totalité des Formule 1 aux essais du Grand Prix d'Allemagne au Nürburgring.

Il débute ainsi la Formule 1 en fin d'année à Monza, au volant d'une Cooper Maserati, se classant 6ème.

Outre ses débuts en monoplace, il brille cette année 1967 en remportant les 1000 km de Spa et de Paris, les 9H de Kyalami et le Grand Prix de Suède sur Mirage M1 à moteur Ford.

Engagé par Ferrari en 1968, il remporte son premier Grand Prix sur le circuit de Rouen-les-Essarts à l'âge de 22 ans.

Au final, il aura remporté huit Grands Prix entre 1968 et 1972 ainsi que trois courses hors championnat. Deux fois vice-champion du monde de F1 (1969 et 1970), il a couru dans les Grands Prix jusqu'à la fin de la décennie, en 1979 chez Ligier, tout en orientant sa carrière vers l'endurance avec Porsche à partir de 1976.

 

C'est aux 24 Heures du Mans qu'il va marquer l'année automobile 1969. Pour marquer son désaccord avec l'ACO sur la sécurité, il ne court pas vers sa voiture garée en épi comme les autres pilotes, mais traverse la piste en marchant. Déjà mal qualifié (13ème à 15 secondes de la pole) il part bon dernier, mais ceinture attachée ! Rapide et profitant des ennuis mécaniques des "imbattables" Porsche 908, la GT 40 se retrouve 2ème à 3h de la fin. La bataille s'engage avec la Porsche dont les freins fatiguent. Mais Ickx va se montrer plus malin, laissant passer la 908 dans les Hunaudières pour profiter de son aspiration et la déposer à Mulsanne.

 

A l'arrivée Ickx et Oliver remportent leurs premières 24h du Mans avec 120 mètres d'avance.

Recordman absolu du nombre de victoires aux 24 Heures du Mans (avant d'être dépassé par Tom Kristensen en 2005), il remporta 6 fois cette épreuve tant réputée (1969, 1975, 1976, 1977, 1981 et 1982), dont 4 avec Porsche.

En 1980, il court les 24h du Mans avec Rheinold Joest sur une 936 rebaptisée 908. Après divers ennuis mécaniques, il doit se contenter de la 2ème place derrière l'étonnante Rondeau.

En 1981, toujours sur une Porsche 936, il signe la pole et s'envole dès le départ. Aucune voiture n'inquiètera le duo qu'il forme avec Derek Bell. Il signe là sa 5ème victoire.

En 1982, Porsche sort une nouvelle arme, la 956. Imbattable, le couple Ickx / Bell est champion du monde d'endurance avec des victoires à Spa, Fuji, Kyalami et Brands Hatch. Au Mans, il signe la pole et une nouvelle victoire, sa 6ème et dernière.

Il est double champion du monde d'endurance sur Porsche en 1982 et 83. Recordman du nombre de victoires dans les courses d'endurance avec plus de 50 succès dont 47 dans les manches de championnat du monde.

A partir du milieu des années 80, il se consacre davantage aux épreuves tout-terrain dont notamment le Dakar, et remporte l'épreuve en 1983 au volant d'une Mercedes 280 GE, avec comme copilote l'acteur français Claude Brasseur.

En 2006, Jacky Ickx devient Grand Officier de l'ordre de Léopold, la plus haute distinction belge.

En 2009, il s'installe au Mali et finance la construction de forages pour pallier le manque d'eau des habitants.

Il est également ambassadeur mondial du groupe Volkswagen.

Un parcours hors norme pour un pilote hors norme,
et qui fait de lui l'un des plus grands pilotes
de l'histoire du sport automobile.

AUTOSUR CLASSICMOTULHONDAAMV LEGENDE
LA VIE DE L'AUTOBACHMANNFEDERATION FRANCAISE DE VEHICULES D'EPOQUELESCOTNOSTALGIE