remonter
en haut

L'histoire du circuit

Le circuit de Magny-Cours a une histoire des plus riches. Pour la curiosité des profanes mais aussi pour le plaisir des spécialistes, voici développé succintement en trois rubriques les moments forts de la vie du circuit, depuis les premières pierres posées par Jean Bernigaud.

 

1959 : un projet sur table

Voici déjà quelques années que Jean Bernigaud, alors jeune Maire de Magny-Cours depuis 1957, mûrit l'idée de construire un circuit de vitesse dans sa commune. Un des évènenements qui est à l'origine de cette idée est le Grand Prix de l'ACF (Automobile Club de France) qui a eu lieu le 4 juillet 1954 à Reims.
Venu en tant que spectateur, Jean Bernigaud découvre qu'il est possible d'utiliser les routes pour créer un circuit de vitesse. Grand amateur de vitesse et de sports à sensation, il décide alors de passer à l'action chez lui, à Magny-Cours.

Cependant, en s'y intéressant de plus près, il se rend compte que les réglementations imposées sont draconiennes, l'aménagement très coûteux et qu'en plus les autorités ne sont pas certaines de lui garantir l'autorisation sur le long terme. Cet échec ne l'arrête pas, il trouve une autre idée : il faut créer une piste de vitesse. Le lieu semble tout trouvé, il dispose de la place nécessaire sur son domaine de Bardonnay, au lieu-dit « Les Gaillères ».

Ce projet repose sur trois objectifs :

  • il souhaiterait créer un « Motor Stadium » ouvert à la pratique de tous les sports mécaniques que ce soit l'auto, la moto ou le moto-cross en passant par le karting
  • il aimerait également que ce site soit ouvert en permanence et qu'il puisse y proposer un maximum d'animations
  • et finalement il donnerait à ce site une vocation pédagogique

1960 : le circuit de Karting inauguré

L'engouement pour le Karting, venu des Etats-Unis, semblese développer en France. A Nevers, le premier club est créé, il s'appelle le Karting Club Nivernais.

Les séances d'entraînement de ce club attirent du monde, Jean Bernigaud et Charles Ardoin, son associé, comprennent que le projet du « Motor Stadium » doit commencer par une piste de Karting.

La piste de 510 mètres de long, 6 mètres de large qui comporte 7 virages se construit dans la foulée. Le 7 août 1960, on inaugure le Motor Stadium Jean Behra (du nom du pilote français décédé le 1er août 1959) en organisant les 2h de Magny-Cours. 24 karts, 48 pilotes, 8 clubs et 2 500 spectateurs sont présents.

1961 : le circuit auto-moto réalisé

Le Motor Stadium se développe, en plus de la piste de Karting, Jean Bernigaud décide de faire construire une piste auto-moto de 2 000 mètres, une piste moto-cross de 1 550 mètres, des tribunes, des installations pour la sécurité et des parkings. La piste moto-cross sera inaugurée le 12 mars 1961. A cette occasion on organise une course et 5 000 spectateurs répondront présents ce jour là au Motor Stadium.

1965 - 1971 : les années de perfectionnement

Le 19 novembre 1965, au terme du Volant Shell, Jean Bernigaud décide de réunir les personnalités présentes pour l'événement afin de leur exposer son projet d'agrandissement du circuit. C'est le début de six années d'importants travaux.

En avril 1966, la construction du pont routier s'achève. Ce pont permettra aux véhicules d'accéder au cœur du circuit sans traverser la piste. Il a été construit en un temps record de 8 jours par l'entreprise Stévenot-Routier.

 

Fin avril 1967, les travaux continuent, on commence la construction d'une nouvelle tour et du nouveau bâtiment de l'école Winfield.

Au début de l'année 1968, les travaux de l'école s'achèvent, on a refait le remblai du 5ème virage au bulldozer et on y a installé une tribune.

 

L'année 1969 marque une période de grande avancée dans les travaux : la piste s'élargie (on passe de 7 à 9 mètres) et 5 stands sont construits. Les peintres terminent les dernières retouches sur le bâtiment.

 

Le projet d'agrandissement se précise sur la droite du circuit, une nouvelle piste en terre vient se rajouter à l'ancienne piste. Ce sont les bases du nouveau circuit.

 

En 1971, le nouveau circuit de Magny-Cours est terminé. Il affiche désormais une longueur totale de 3 850 mètres et une largeur utile constante de 9 mètres lui permettant d'accueillir des courses de 30 voitures ou 40 motos.

Ce nouveau circuit sera inauguré le 2 mai 1971 au cours du 11ème Circuit de vitesse automobile.

Constante évolution

Le site de Magny-Cours continue son évolution, en mars 1979 le paddock goudronné est créé.

En 1980, de nouvelles modifications sont apportées à la piste : on rajoute un virage au niveau de l'actuelle « Grande Courbe ».

En mars 1984, le nouveau parking géant est aménagé dans la prairie sous le circuit.

Toujours en mars, mais de l'année 1985, les travaux du circuit continuent puisque l'on crée de nouveaux bureaux ainsi qu’une salle de presse au-dessus des stands.

1986 : changement de mains

En 1986, le Conseil Général de la Nièvre rachète le circuit à la famille Bernigaud avec pour projet d'y construire une piste F1. Le circuit Jean Behra sera finalement démoli en 1988 pour laisser place au nouveau circuit de Nevers-Magny-Cours.

1989 : les débuts de l'ère Formule 1

En 1989, le circuit désormais homologué pour recevoir le Grand Prix de France de Formule 1 est inauguré le 29 avril. Une page se tourne et une nouvelle histoire commence.

Durant les années 90, de nombreux aménagements sont réalisés, essentiellement sur des aspects de sécurité ou des structures d'accueil réservées au public.

En 1992, on supprime la courbe « Esse » juste après l'épingle « Adélaïde » pour des raisons sportives et sécuritaires relatives à la F1.

En 1994, la nouvelle piste de karting est créée, puis il faudra attendre l'an 2000 pour assister à la création de la « piste club » réservée aux stages de pilotage.

La piste Grand Prix est une nouvelle fois modifiée en 2003 au niveau des virages du « Château d'Eau » et du « Lycée » rendant ainsi le tracé moins dangereux et plus propice aux dépassements. Le bâtiment de la « piste club » est également construit.

Depuis 2007, suite aux menaces répétitives de supprimer l'épreuve F1 du circuit de Magny-Cours, exprimées par Bernie Ecclestone, un projet de « modernisation - standardisation » du circuit nommé Magny-Cours 2 est à l'étude.

AUTOSUR CLASSICMOTULTOP GARAGEHONDAAMV LEGENDE
LA VIE DE L'AUTOBACHMANNFEDERATION FRANCAISE DE VEHICULES D'EPOQUELESCOTNOSTALGIE